16 Place Silvain, 84100 Orange
+33 4 90 11 09 21
Association Sportive Orange Nassau (ASON)
Respect, Ambition, Engagement, Humilité
CAMBRAI - ASON, deux de chute...
 
 
Pour son premier match hors de ses bases, l'ASON n'a pas su rivaliser avec Cambrai Volley, qui avait également perdu son premier match à Saint-Nazaire.
 
L'ASON s'inclinait dès le premier set sur le score de 25-21 avant de s'arracher pour empocher le deuxième set 33-31. Sursaut éphémère puisque les locaux remettront la main sur le reste de la rencontre et finiront le travail rapidement et sans problème 25-21 puis 25-18.
 
Après ce deuxième revers en deux matchs, l'ASON se retrouve désormais à la neuvième place avec 1 point avant de recevoir vendredi prochain le voisin vauclusien, Avignon. Un match qui aura déjà son importance sur le plan comptable... 
 
ASON - PRVB, Un résultat décevant...
 
 
L'ASON recevait pour ce premier match de championnat le Plessis-Robinson. Lors de la saison dernière, le PRVB s'était imposé à deux reprises, ne laissait qu'un pauvre set à l'ASON lors du match à Maurice Purpan. Cette année, les YétiPrinces avaient à coeur de montrer un nouveau visage et de bien démarré ce nouvel exercice.
 
Emmenés par un bon Fredric GUSTAVSSON en début de match (26 points au total), l'ASON décroche le premier set difficilement 26-24, après avoir pourtant obtenu trois balles de set à 24-21. L'essentiel est là pour les joueurs de Nenad DJORDJEVIC. Le deuxième set devient lui une formalité lorsque Nenad SORMAZ passe au service à 11-9 et emmène les Orangeois au temps mort technique sur le score de 16-9. L'ASON remporte facilement le second set 25-17.
 
Oui mais voilà, mener 2 sets à 0 ne signifie pas match gagné, d'autant plus face à une redoutable équipe du PRVB et son pointu Faïpule KOLOKILAGI, auteur de 21 points sur la rencontre.
 
Le Plessis-Robinson va alors revenir des 10 minutes de pause bien plus entreprenant et garder la main de bout en bout dans le troisième set pour finalement le remporter 25-21. Le scénario se répète dans le quatrième set malgré un score final serré (25-23), le Plessis-Robinson n'aura rien lâché, comptant même jusqu'à 6 points d'avance au second temps-mort technique.
 
Il fallait donc départager les deux équipes au Tie-Break et malgré une meilleure entame de nos YétiPrinces, qui tournent à 8-6 en leur faveur, le central Michael MARSHMAN en décida autrement et remit le PRVB devant. Le Plessis restera devant jusqu'au bout et empoche le cinquième set 15-12.

L'ASON s'incline donc 3 sets à 2 après avoir pourtant mené 2-0 face à une valeureuse équipe du Plessis-Robinson.
 
Place désormais au match à Cambrai qui a également été défait lors de la première journée sur le même score (3-2) à Saint-Nazaire.
 
La réaction du coach

"On a eu une baisse de régime. On a cru que ce serait trop facile, alors que Plessis-Robinson a eu une réaction d'orgueil/ Et voilà ce qui est arrivé. Ils en ont voulu plus que nous. On a commencé à prendre moins de risques, à moins bien servir, on a été inexistants dans les duels, alors qu'eux ont tenté leur chance. Je n'ai pas encore d'explications, il va falloir travailler davantage. Mais quand on perd un match, il n'y a rien de positif, tout est à refaire."
 
Nenad SORMAZ, l'autre Nenad
 
 
Nenad SORMAZ rejoint l'ASON au poste de réceptionneur/attaquant. Le Bosnien de 25 ans va devoir se faire un nom, lui qui porte le même prénom que notre coach, Nenad DJORDJEVIC! Mais avec son mètre 99 et le talent qui l'accompagne, il ne devrait pas mettre longtemps à entrer dans le coeur des orangeois. Il a accepté de répondre à quelques questions pour mieux le connaître:

 
Peux-tu te présenter en quelques mots?
Je suis Nenad SORMAZ, né le 19.03.1992. Je mesure 1 mètre 99. J'habite en Bosnie avec mes parents dans la ville de Brcko, ville de volley-ball et de beach-volley bien-sûr.

Le beach-volley justement. On a pu apprécier une bien belle photo de toi sur les réseaux sociaux en train de pratiquer le beach-volley. Quelle place ce sport occupe dans ta vie?
Sur le côté gauche de la rivière Sava, à Brcko, il y a des courts de beach-volley où nous pratiquons tous les jours. Nous jouons plusieurs tournois chaque année.

Nous? Avec qui?
Ensemble avec mon frère qui est aussi joueur professionnel de volley-ball. Nous sommes actuellement champions de beach-volley en titre.

L'occasion de représenter la Bosnie sur la scène internationale?
Oui, je suis également joueur de la sélection nationale dans chaque discipline (volley-ball et beach-volley). Malheureusement, notre fédération a décidé de ne participer à aucune compétition ces 3 dernières années à cause, comme ils disent, d'un manque d'argent.


"C'est très structuré et très professionnel. C'est ce que je recherchais"
 
 
Quel est ton dernier souvenir international?
La dernière fois que j'ai joué pour l'équipe nationale A, c'était il y a 3 ans quand nous avons joué la qualification pour les Jeux Européens contre la Grèce et nous ne nous sommes pas qualifiés. En beach-volley, nous avons joué pour une qualification aux Jeux Olympiques il y a 2-3 ans en Lettonie et à Malte. Nous avons perdu contre des équipes professionnelles.
 
Hormis ton expérience avec les équipes nationales de Bosnie, tu as déjà joué dans sept pays différents. Tu vas donc découvrir un huitième pays en France. Connais-tu le volley-ball français?
Je ne connais pas personnellement mais je n'ai entendu que de bonnes choses sur le pays et le volley-ball en France.
 
Pourquoi avoir choisi l'ASON? Connais-tu l'histoire de la ville?
J'ai décidé de venir en France parce que j'ai toujours voulu venir en France. C'est très structuré et très professionnel. C'est ce que je recherchais principalement. Après, sur la ville d'Orange, je ne connais absolument pas son histoire mais je suis impatient de la découvrir.
 
Jared KRAUSE à la passe
 
 
Comme nous vous l'annoncions sur nos réseaux sociaux il y a quelques jours, Jared KRAUSE, canadien de 2 mètres 02, sera le nouveau passeur de l'équipe pour la saison 2017-2018. Ce gaucher de 31 ans rejoint donc la cité des princes avec ambitions et un petit mot pour les supporters :
 
"Bonjour aux supporters et membres du club d'Orange! Je suis vraiment excité d'avoir signé avec Orange et je ne peux plus attendre. J'ai hâte d'arriver et de commencer à travailler avec l'équipe. Je suis impatient de tous vous rencontrer et nous réaliserons, ensemble, une saison mémorable!"
 
Découvrez-en un peu plus sur notre nouveau passeur qui également accepté de répondre à quelques questions:
 
Peux-tu te présenter en quelques mots?
Je suis né et j'ai grandi au Canada, près de Vancouver où je suis allé à l'université et ai joué au Volley-ball. Ces dernières années, j'ai joué dans de nombreux championnats en Europe, plus récemment en Finlande, en Israël, en Grèce et en Belgique. Ce sera ma première saison en France.
 
En tant que Canadien, parles-tu français?
J'ai étudié le français pendant plusieurs année à l'école. J'arrive quelque peu à le lire et le comprendre, mais j'espère améliorer mes capacités de conversation pendant mon passage à Orange!
 
"Le projet de réussir cette saison et monter en Ligue A Masculine"

Est-ce que tu connais la ville d'Orange et son histoire?
Je ne suis jamais allé à Orange avant mais j'ai entendu que c'était une ville historiquement riche. Je suis impatient d'en connaître plus.
 
Pourquoi avoir choisi de signer à l'ASON?
J'ai choisi de rejoindre le club parce que le projet de réussir cette saison et monter en Ligue A Masculine est très motivant. En signant dans un nouveau club, il est important pour moi d'avoir de grandes ambitions et j'espère que par l'expérience que je peux apporter à l'équipe nous accomplirons de belles choses.
 
Quels sont tes objectifs personnels pour cette saison?
Mon objectif est d'aider l'équipe à remporter le championnat et permettre au club d'être promu en Ligue A Masculine.
 
Un mot pour finir?
Je suis très reconnaissant de pouvoir être associé à ce projet et espère que nous réussirons de belles choses.
 
Guillaume PONSONNAILLE, le kiné!
 
 
Parce qu'un club professionnel ce n'est pas seulement des joueurs et un entraîneur, l'ASON met aujourd'hui à l'honneur l'un des hommes de l'ombre! Guillaume PONSONNAILLE, jeune masseur kinésithérapeute à Orange, accompagne également l'équipe dans cette fonction. il a rejoint le club en fin d'année dernière et il vous explique son rôle:
 
Peux-tu te présenter en quelques mots?
Je m’appelle Guillaume PONSONNAILLE, je suis masseur kinésithérapeute dans un cabinet en ville à Orange ainsi qu’au sein de l’ASON.
 
Depuis combien de temps es-tu à Orange? Qu'est-ce qui te plaît dans cette ville?
J’habite à Orange depuis toujours, j’y suis né. C’est une ville agréable, à taille humaine, le gens sont sympathiques, ils ont toujours le sourire, et en plus pour couronner le tout, le soleil est omniprésent.
 
Depuis combien de temps exerces-tu ton métier?
Je suis diplômé de l’école de Saint-Etienne depuis maintenant deux ans. J’ai commencé mon exercice en juillet 2015 dans un cabinet libéral en ville.
 
"[L'ASON] est le club phare de la ville d'Orange"
 
Combien de temps à l'ASON? 
En ce qui concerne l’ASON, j’ai assisté à mon premier match sur le banc lors du Boxing Day face à Lyon le 28 décembre 2016.
 
Exerces-tu dans d'autres disciplines sportives?
L’ASON est le seul club dans lequel j’exerce, mais dans mon activité libérale je côtoie beaucoup de sportifs de divers horizons (football, rugby, judo, athlétisme etc).
 
Pourquoi avoir choisi ce métier?
J’ai choisi ce métier car j’ai toujours aimé le coté médical et étant sportif, j’ai voulu allier les deux. Aujourd’hui, je suis en cours de spécialisation en passant un diplôme de kiné du sport qui m’offre de nouvelles armes thérapeutiques pour prendre soin au mieux de nos joueurs.
 
Pourquoi avoir choisi de le faire également avec l'ASON?
J’ai choisi de rejoindre l’ASON car c’est le club phare de la ville d’Orange et qui était jusqu’à cette saison le seul club professionnel du Vaucluse. C’est vraiment une belle opportunité pour moi de découvrir ce milieu surtout auprès de personnes aussi sympathiques.
 
"Pratiquer des massages [et] des soins préventifs de contention"
 
Quel est ton rôle à l'ASON?
Au sein de l’ASON, j’exerce au côté du Dr PRADIER, qui est le médecin du club ainsi que Yannick GILLES qui est kiné mais aussi ostéopathe. J’interviens lors des rencontres à domicile et à l’extérieur lorsque mon emploi du temps le permet, comme à Nancy la saison dernière, pour pratiquer des massages que ce soit avant ou après les matchs. J’effectue aussi des soins préventifs de contention avant les rencontres. Ensuite, lorsqu'il y a des blessures, les joueurs viennent me voir à mon cabinet pour des soins un peu plus poussés de façon à être les plus performants lors des rencontres. Durant les matchs, je suis sur le banc aux côtés de l’entraineur et je veille à ce que l’hydratation et les apports énergétiques des joueurs soient optimaux. 

Quelles sont les qualités indispensables pour pouvoir exercer à l'ASON?
Les qualités nécessaires pour travailler au sein de l’ASON sont la disponibilité pour pouvoir recevoir les joueurs régulièrement au cabinet en plus de mes patients habituels en-dehors de l’ASON. Il faut également avoir un bon esprit relationnel de façon à bien communiquer avec les personnes qui gravitent autour des joueurs (dirigeants, entraineur, médecin etc).
 
Un petit mot de la fin?
Allez l’ASON! J’espère que cette saison 2017-2018 sera aussi belle que la précédente et que l’équipe arrivera à jouer les premiers rôles!
 
Tomi RUMPUNEN, le remplaçant!
 
 
L'ASON continue sur sa lancée et est fière d'annoncer la signature d'un troisième joueur pour la saison 2017-2018. Agé de 30 ans, ce finlandais va avoir la lourde tâche de succéder à Ivan TODOROVIC à son poste. Fort de son mètre 94 et de son expérience, Tomi RUMPUNEN va être une pierre importante de l'équipe! Avant de le retrouver sur les terrains, Tomi a accepté de répondre à quelques questions:
 
Peux-tu te présenter en quelques mots?
Je viens juste de fêter mon trentième anniversaire et j'habite à Turku, tout près de ma ville natale Raisio. J'ai une fille qui va avoir 1 an prochainement et je me marie le mois prochain!
Jai fait des diplômes en économie et j'aime visiter et découvrir de nouveaux lieux et de nouvelles cultures.

Où jouais-tu avant?
Le club où j'ai grandi est celui de ma ville, Raision Loimu. En Finlande, j'ai aussi joué à Salon Piivolley, Hurrikaani Loimaa et Kokkolan Tiikerit. L'année dernière, je jouais à Swd Powervolleys Düren, en Bundesliga (1ère division allemande). Auparavant, j'ai joué une saison pour le club roumain de Tricolorul LMV Ploiesti.

Tu évoluais donc au plus haut niveau allemand la saison passée, pourquoi avoir choisi de rejoindre l'ASON?
Le club est ambitieux et je voulais prendre part au projet. Je voulais découvrir autre chose dans ma carrière.

Est-ce que tu connais un peu la ville et son histoire?
J'ai lu que la ville était magnifique avec une longue histoire. J'ai hâte de pouvoir en savoir davantage!

Qu'en est-il de la langue?
Je ne parle pas encore français mais j'aimerais bien apprendre.

Est-ce que tu connais le championnat français?
Beaucoup de mes amis ont évolué dans le championat français et j'ai entendu dire que c'était un championnat très relevé. J'ai aussi joué il y a quelques années contre Nantes en Coupe CEV avec Tiikerit. L'automne dernier, j'ai participé à un tournoi de pré-saison à Verdun. Il y avait Chaumont et Nancy.

Parmi tes souhaits pour signer à Orange, tu as demandé à pouvoir recevoir deux ballons Molten. Pourquoi?
Je n'ai pas joué avec les ballons Molten depuis un long moment donc je voulais pouvoir utiliser ces ballons durant l'été pour m'y habituer de sorte à me sentir bien avec quand on commencera la préparation à Orange.

Quels sont tes objectifs personnels pour la saison prochaine?
Gagner! Je veux progresser en tant que joueur et gagner.

L'effectif est assez jeune, mais ambitieux. Etant donnée ton expérience, penses-tu que tu auras un rôle de leader à jouer?
Bien sûr! Je veux encourager les jeunes joueurs et les aider à donner le meilleur tant que je peux. Je ferai mon maximum pour que l'équipe se porte bien.

Un mot pour finir?
J'ai vraiment hâte d'arriver à Orange et de me remettre au travail.
 
Ryan UTIA, l'autre recrue de la journée!
 
 
Alors qu'Hugo LECAT a rejoint le club au poste de libéro, c'est désormais un réceptionneur/attaquant qui signe pour la saison 2017-2018. Une nouvelle recrue de taille pour l'ASON qui rajeunit son effectif en ce début de mercato. Ryan UTIA, pièce importante de l'équipe lyonnaise lors du dernier exercice, rejoint donc le club et se livre:
 
Peux-tu te présenter en quelques mots?
Je m'appelle UTIA Ryan, j'ai 22 ans et je viens de Polynésie Française, Tahaa plus précisément. J'ai quitté la Polynésie en 2014 pour venir en France dans le centre de formation de Lyon. J'y étais donc depuis 3 ans dans le but d'acquérir de l'expérience. J'évolue au poste de réceptionneur-attaquant et fais partie de l'équipe nationale de Tahiti!
Sur le plan personnel, je suis actuellement en formation BP Jeps CQP ALS.
 
Où évoluais-tu la saison passée?
J'étais au club de l'ASUL Lyon Volley avec l'équipe professionnelle.
 
Un petit mot sur cette saison?
On a fini huitième au classement. J'ai été titulaire à tous les matchs sauf vers la fin de saison à cause d'une blessure. On avait un effectif assez jeune avec une bonne ambiance collective.
 
Pourquoi avoir choisi le club de l'ASON pour la saison prochaine?
J'ai choisi ce club car c'est un club qui pourra m'apporter beaucoup au niveau expérience sportive et surtout ce sera un nouveau challenge pour moi, dans le sens de montrer mes quialités de joueur.
 
Connais-tu la ville? Son histoire?
Je ne connais pas du tout la ville. Je suis venu une fois dans cette ville et j'ai entendu que c'était une ville sympa. Mais je suis impatient de découvrir cette ville et toutes ses histoires!
 
Sur le plan sportif, quels sont tes objectifs personnels pour cette nouvelle saison?
Sur le plan sportif, j'ai hâte de découvrir et d'aider ce club. Mon objectif est de montrer toutes mes qualités sur le terrain et d'aider mes coéquipiers et le club à gagner le plus de matchs possible. Enfin, j'aimerais encore acquérir de nouvelles expériences.
 
Un petit mot de la fin?
J'ai très hâte de porter le maillot de l'ASON et de connaître mes nouveaux coéquipiers, le staff et les supporters!
 
L'ASON sur les réseaux sociaux
 
 
Retrouvez les dernières informations sur notre compte Facebook et notre compte Twitter!
Dusan LOPAR, le Serbe
 
 
Il y aura finalement un serbe dans l'effectif de l'ASON pour la saison 2017-2018! Dusan LOPAR rejoint la cité des Princes au poste de Central! L'international serbe de 2 mètres 04 va découvrir pour la première fois un championnat étranger en Ligue B. A 26 ans, il a été élu meilleur bloqueur du championnat serbe et a remporté la coupe nationale serbe la saison dernière avec OK Novi Pazar. Il revient pour vous sur son parcours et ses ambitions:

Peux-tu te présenter en quelques mots?
Bonjour, je m'appelle Dusan LOPAR et suis né le 08.02.1991 en Serbie. Je mesure 2 mètres 04. Je jouais à OK Novi Pazar l'année dernière et avant ça, j'ai joué quelques temps à OK Partizan Belgrade.

Parle-nous de la saison passée. Elle a été plutôt bonne...
Oui c'est vrai. Bonne sur le plan collectif puisque nous remportons la coupe de Serbie mais également sur le plan personnel. J'ai d'ailleurs été élu meilleur bloqueur du championnat, ce qui est une vraie reconnaissance pour un central. 
  
Tu vas désormais découvrir un nouveau championnat, pour la première fois à l'étranger. Quel est ton sentiment?
Oui ce sera ma première expérience à l'étranger. Je ne peux plus attendre, j'ai vraiment hâte que ça commence.
 
 
"Atteindre nos objectifs ensemble"
 
 
Connais-tu un peu le championnat de France?
Je ne connais pas beaucoup, seulement quelques histoires dessus. J'ai entendu que les championnats étaient très relevés. Sinon, j'ai pu voir quelques matchs à la télévision.
 
Et la ville d'Orange et son histoire?
Je me suis partiellement informé sur la ville d'Orange. J'aime beaucoup les images que j'ai vues, ça semble vraiment être une belle ville.
 
Pourquoi avoir choisi l'ASON?
Selon moi, je peux faire beaucoup de progrès et m'améliorer à Orange. J'aimerais aider le club à accéder à la Ligue A Masculine.

Le fait que Nenad DJORDJEVIC, l'entraîneur, et Vladimir JOVIC, récemment nommé entraîneur adjoint, soient serbes? Cela t'a-t-il aidé?
Le fait que le coach et le coach adjoint viennent de Serbie m'a un peu aidé. Nenad DJORDJEVIC est un bon coach, j'ai confiance en ce staff.

Comme tu nous l'as présenté, tu sors d'une saison pleine (ndlr: une coupe nationale et un titre de meilleur bloqueur). Tout d'abord, félicitations. Quels sont tes objectifs désormais?
Merci pour les félicitations. Mon objectif est de montrer le meilleur de moi-même autant que possible pour accomplir une bonne saison avec ma nouvelle équipe et atteindre nos objectifs ensemble. J'aimerais aussi, sur un plan moins sportif, me familiariser avec la culture française et la nation en elle-même.

Un mot pour finir?
Je ne peux plus attendre! Vivement que l'on démarre la saison!
 
Fredric GUSTAVSSON, le viking
 
 
Ce sera donc un suédois à la pointe de l'attaque orangeoise la saison prochaine! Et quel suédois! 1m97, 26 ans et pointu de l'équipe nationale de Suède, l'ASON frappe un grand coup avec l'arrivée de Fredric GUSTAVSSON. Et comme toute recrue qui rejoint la Cité des Princes, et malgré un programme avec la Suède chargé, il se livre en toute simplicité :


Peux-tu te présenter en quelques mots?
Je m'appelle Fredric GUSTAVSSON et suis Suédois. J'ai 26 ans et je vais disputer ma troisième année à l'étranger. Avant Orange, j'ai joué en Grèce à Orestiada et en Finlande à Lakkapää. Avant, je jouais en Suède. Je joue avec la sélection nationale suédoise depuis plusieurs années. Niveau palmarès, j'ai notamment remporté la Ligue suédoise deux fois et quelques coupes de Suède et autres tournois.

Tu viens juste de disputer un TQCM (Tournoi de Qualification aux Championnats du Moonde) avec la Suède. Comment cela s'est-il passé??
Oui, nous avons joué les qualifications à Karlovy Vary, en République Tchèque. Nous avons joué de belles parties avec une bonne qualité de jeu. C'est une bonne expérience pour notre équipe nationale.

Vous avez terminé quatrième donc. Place à la Ligue Européenne en juin (ndlr du 16 au 18 juin, final four les 1 et 2 juillet). Quels sont les objectifs de l'équipe?
Les objectifs de l'équipes sont d'atteindre au minimum les play-offs. Remporter la phase de groupe serait déjà un bon départ!


"Atteindre au minimum les play-offs"


Tu viens juste de disputer un TQCM (Tournoi de Qualification aux Championnats du Moonde) avec la Suède. Comment cela s'est-il passé??
Oui, nous avons joué les qualifications à Karlovy Vary, en République Tchèque. Nous avons joué de belles parties avec une bonne qualité de jeu. C'est une bonne expérience pour notre équipe nationale.
 
Vous avez terminé quatrième donc. Place à la Ligue Européenne en juin (ndlr du 16 au 18 juin, final four les 1 et 2 juillet). Quels sont les objectifs de l'équipe?
Les objectifs de l'équipes sont d'atteindre au minimum les play-offs. Remporter la phase de groupe serait déjà un bon départ!


"L'équipe a de grandes ambitions"


Est-ce que tu connais la ville d'Orange et son histoire?
Je ne connais pas grand chose de la ville d'Orange mais je suis impatient d'apprendre à la connaître. J'ai vu qu'il y avait de vieux monuments, notamment un théâtre antique quand j'ai recherché la ville sur google.
 
Pourquoi avoir choisi de signer à l'ASON?
J'ai entendu que la France avait des championnats très compétitifs avec de très bonnes équipes. J'ai aussi entendu que l'équipe a de grandes ambitions pour la saison prochaine et l'équipe semble très intéressante.
 
Tu vas donc jouer dans un nouveau championnat après la Suède, la Grèce et la Finlande. Tu nous as parlé d'un championnat compétitif. En sais-tu un peu plus sur le volley-ball français?
Oui j'ai régardé quelques matchs du championnat français. En tout cas, ça va être intéressant de jouer avec des ballons différents des Mikasa.


"Etre compétitif pour accéder à la Ligue A Masculine"
 

Tu as joué en Finlande et justement, l'ASON a recruté un finlandais (ndlr Tomi RUMPUNEN). Est-ce que cela a pu t'aider dans ton choix de signer à Orange?
Oui j'ai joué avec beaucoup de joueurs finlandais et on m'a dit que Tomi était un bon joueur. Forcément, ça aide d'avoir des informations sur les joueurs de ton équipe future quand tu signes.

Comment penses-tu pouvoir apporter ton expérience des différents pays où tu as joué et de l'équipe nationale?
J'espère que mon expérience va aider l'équipe dans les situations les plus difficiles et que ça nous permettra de remporter des matchs. Mais, en général, j'espère apporter mon énergie et mener l'équipe au plus haut.

Quels sont tes objectifs personnels pour cette saison?
Mes objectifs personnels pour la prochaine saison sont de progresser en tant que joueur de volley-ball et d'être compétitif pour accéder à la Ligue A Masculine.
 
Un mot pour finir?
Je suis impatient de venir et jouer pour l'ASON et j'ai hâte de débuter la saison.
 
Mark MCGIVERN, l'expérimenté!
 
 
Mark MCGIVERN, écossais de 34 ans, arrive à Orange! Ce central, qui a participé aux Jeux Olympiques de Londres en 2012, sort de cinq saisons avec le club de l'ASUL (Lyon) et vient apporter toute son expérience du très haut niveau. Pas forcément le plus grand des centraux (tout juste moins de 2 mètres), son service atypique, sa gestion de la pression et son travail acharné sont autant d'atouts pour l'ASON. Retour sur ses impressions:
 
Tout d'abord, peux-tu te présenter en quelques mots?
Bonjour à tous. J'ai 34 ans et je suis marrié avec deux enfants (une fille et un garçon). J'apprécie de passer du temps avec ma famille, manger et écouter de la musique.
 
Et au niveau professionnel?
J'ai commencé à jouer au volley-ball sur le tard comparé aux autres joueurs. Je n'ai pas touché de ballon de volley-ball avant mes 16-17 ans.
Depuis, je joue au niveau professionnel depuis 10 ans. J'ai à mon actif plus de 150 sélections nationales, que ce soit pour l'Ecosse ou la Grande-Bretagne (ndlr: c'est avec cette dernière qu'il a participé aux Jeux Olympiques de Londres en 2012).
Pendant mes dix ans de carrière, je n'ai évolué que dans trois pays. J'ai passé deux saisons aux Pays-Bas, une en Belgique et sept saisons ici, en France. J'ai joué deux saisons avec Avignon et cinq avec Lyon. Je me fais vieux 😝.

"Il y a une large présence de jeunes joueurs [...] j'aimerais commencer à entraîner"

Tu as joué sept saisons en France, pourtant nous réalisons cet entretien en anglais. Où en es-tu avec la langue française?
L'apprentissage des langues étrangères n'a jamais été mon point fort, même à l'école. C'est même un peu gênant de le dire mais ma fille de 7 ans parle bien mieux français que moi. Je lui demande toujours de l'aide pour traduire. J'arrive un peu mieux à comprendre qu'à le parler mais je garde espoir et j'essaye toujours d'apprendre.
 
Pourquoi avoir choisi de rejoindre l'ASON?
J'aime regarder beaucoup de matchs de volley-ball et garde un oeil sur toutes les équipes professionnelles. J'aime la façon dont Orange a évolué ces trois dernières saisons et je voulais faire partie de cette progression.
Chaque fois que j'entre dans le gymnase à Orange, il y a toujours des entraînements avec de jeunes joueurs. Même lors des matchs le soir il y a une large présence de jeunes joueurs. Cela m'intéresse parce qu'après ma carrière de joueur j'aimerais commencer à entraîner. Cela me fait dire qu'Orange est investie dans le futur du club et aussi dans la communauté, ce que j'admire particulièrement.
 
Est-ce que tu connais un peu la ville et son histoire?
Je ne connais pas grand chose de la ville mais je suis impatient d'en savoir plus. Ma seule expérience à Orange est le gymnase.
 
A Lyon, tu as évolué avec Ryan UTIA, qui a signé un peu plus tôt à l'ASON. Est-ce qu'il t'a aidé dans ta prise de décision? Que penses-tu de ce joueur?
Oui j'ai joué avec Ryan les deux dernières saisons. Il m'a aidé dans le sens où il m'a mis en contact avec les dirigeants et m'a communiqué la ligne téléphonique directe 😀.
Ryan est un bon gars. Il est jeune et a beaucoup à apprendre mais il travaille et écoute attentivement. Si Ryan continue de travailler dur à l'entraînement et à la salle de musculation et qu'il écoute autour de lui les joueurs et entraîneurs expérimentés, je suis sûr qu'il deviendra un très bon joueur.
 
Comme on l'a dit plutôt, tu joues depuis un bon moment en France. Tu as connu la Ligue A Masculine et la Ligue B Masculine donc tu connais bien les championnats français. Selon toi, qu'est-ce qui est le plus important pour terminer au sommet?
Il faut des joueurs qui savent s'adapter au jeu et qui comprennent ce que l'on attend d'eux. Le championnat est plein de bonnes équipes. Chaque match est difficile et plus les matchs sont compliqués, plus la pression monte. Il faut des joueurs qui sachent gérer cette pression.
C'est important d'avoir une équipe prête à travailler dur. Sans travail acharné, il est difficile de gagner.
La cohésion d'équipe est aussi une donnée importante.
 
"Faire partie de la famille"

Tu es expérimenté. Vas-tu avoir un rôle de leader dans cette équipe?
J'essaye toujours d'être un leader. Par exemple, je travaille toujours au maximum que je puisse et essaye de pousser les autres à en faire autant.
 
Quels sont tes objectifs personnels pour la saison prochaine?
Mes objectifs sont d'aider cette équipe à être la meilleure possible.
 
Un mot pour finir?
J'aimerais dire merci au club pour cette opportunité de faire partie de la famille Orange. Je suis impatient de rencontrer tout le monde dans le club et les supporters.
J'espère que nous aurons beaucoup de succès et apprécierons les moments ensemble.
 
L'ASON officiellement en LBM!
 
 
Alors que l'exercice 2016-2017 vient de se terminer, les clubs attendaient de savoir s'ils devraient passer devant la DNACG pour valider définitivement leur participation en Ligue B Masculine pour la saison 2017-2018. Et force est de constater que les finances du club ont été très bien gérées puisque le club n'a pas été convoqué devant la DNACG et pourra donc repartir en Ligue B Masculine la saison prochaine.
 
Le club se félicite de pouvoir continuer à évoluer à ce niveau et remercie l'ensemble des partenaires qui participent activement à cette réussite!
 
Ensemble, écrivons l'histoire de notre club!
 
Hugo Lecat, Première recrue!
 

C'est officiel, l'ASON tient sa première recrue pour la saison 2017-2018, et non des moindres puisqu'il s'agit d'Hugo Lecat, qui vient de remporter la Ligue B Masculine avec Tourcoing! Tout le club souhaite la bienvenue à Hugo, qui évolue au poste de libéro, et qui nous fait le plaisir de nous répondre à quelques questions:

Bonjour Hugo, peux-tu commencer par te présenter en quelques mots?
Je m'appelle Hugo, j'ai 21 ans. je suis français originaire de Poitiers où j'ai commencé le volley-ball. J'ai quitté la Vienne pour signer au centre de formation de Tourcoing en 2014. J'évolue au poste de libéro depuis 4 ans et je compte une dizaine de sélections en équipe de France avec les juniors. Je suis également étudiant en Licence Management, licence que j'espère valider fin juin.

Tu as donc rejoint le centre de formation de Tourcoing en 2014. Et depuis?
Oui et depuis je suis resté à Tourcoing au centre de formation et j'ai intégré l'effectif pro en tant que deuxième libéro. La saison dernière s'est terminée de la meilleure des façons puisque nous avons remporté la Ligue B Masculine.

Tu remportes la Ligue B Masculine avec Tourcoing. Aujourd'hui tu signes à l'ASON. Pourquoi ce choix?
C'est une super opportunité pour moi de signer à l'ASON. J'ai beaucoup travaillé mes années au centre de formation et je me sens désormais prêt à assumer le rôle de titulaire dans un effectif professionnel. L'ASON est un club très ambitieux et compétitif donc quand j'ai su que ce club était prêt à me faire confiance j'ai immédiatement sauté sur l'occasion.

Tu vas donc découvrir une nouvelle ville. Connais-tu un peu Orange et son histoire?
Je connais très peu la ville, je n'y suis venu qu'une seule fois mais on m'a dit qu'il y avait un peu plus de soleil qu'à Tourcoing! J'espère vite y prendre mes marques et apprendre à connaître les orangeois, l'histoire de la ville et ses bonnes adresses.

Sur le plan sportif, quels sont tes objectifs personnels pour cette nouvelle saison?
La saison à venir promet d'être super excitante pour moi car c'est la première fois que je me trouve titulaire dans un tel club! Mon objectif est d'aider l'équipe à remporter le plus de matchs possible et de continuer à emmagasiner de l'expérience.

Un petit mot de la fin?
Je suis très impatient de rencontrer mes nouveaux coéquipers, les supporters et de commencer cette nouvelle saison.
Et allez l'ASON!!!
 
La section amateur recrute!
 
Vous souhaitez jouer au volley-ball, en compétition ou pour le plaisir? Pas de problème, l'ASON vous accueille selon vos envies. Des jeunes à la N3 en passant par les loisirs, vous trouverez forcément une équipe pour vous satisfaire! Alors venez faire un essai et jouer pour pour l'ASON.
Plus d'informations ici.
 
Maintien de la N3 de l'ASON.
 
 
Après une saison difficile, la N3 masculine se maintient finalement grâce à sa victoire 3 sets à 2 sur le terrain d'Agde! L'aventure continuera donc en N3 pour la saison 2017-2018.
 
Semaine QHN au sommet!
 
 
Lors de cette semaine Quartier de Haut Niveau qui se déroulait du 18 au 22 avril, l'ASON a proposé aux jeunes de réaliser l'ascension du Mont Ventoux en complément des activités sportives durant toute la semaine au complexe Maurice Purpan (une cinquantaine de jeunes chaque jour). Défi relevé haut la main!
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
CAMBRAI - ASON, deux de chute...
 
 
Pour son premier match hors de ses bases, l'ASON n'a pas su rivaliser avec Cambrai Volley, qui avait également perdu son premier match à Saint-Nazaire.
 
L'ASON s'inclinait dès le premier set sur le score de 25-21 avant de s'arracher pour empocher le deuxième set 33-31. Sursaut éphémère puisque les locaux remettront la main sur le reste de la rencontre et finiront le travail rapidement et sans problème 25-21 puis 25-18.
 
Après ce deuxième revers en deux matchs, l'ASON se retrouve désormais à la neuvième place avec 1 point avant de recevoir vendredi prochain le voisin vauclusien, Avignon. Un match qui aura déjà son importance sur le plan comptable... 
ASON - PRVB, Un résultat décevant...
 
 
L'ASON recevait pour ce premier match de championnat le Plessis-Robinson. Lors de la saison dernière, le PRVB s'était imposé à deux reprises, ne laissait qu'un pauvre set à l'ASON lors du match à Maurice Purpan. Cette année, les YétiPrinces avaient à coeur de montrer un nouveau visage et de bien démarré ce nouvel exercice.
 
Emmenés par un bon Fredric GUSTAVSSON en début de match (26 points au total), l'ASON décroche le premier set difficilement 26-24, après avoir pourtant obtenu trois balles de set à 24-21. L'essentiel est là pour les joueurs de Nenad DJORDJEVIC. Le deuxième set devient lui une formalité lorsque Nenad SORMAZ passe au service à 11-9 et emmène les Orangeois au temps mort technique sur le score de 16-9. L'ASON remporte facilement le second set 25-17.
 
Oui mais voilà, mener 2 sets à 0 ne signifie pas match gagné, d'autant plus face à une redoutable équipe du PRVB et son pointu Faïpule KOLOKILAGI, auteur de 21 points sur la rencontre.
 
Le Plessis-Robinson va alors revenir des 10 minutes de pause bien plus entreprenant et garder la main de bout en bout dans le troisième set pour finalement le remporter 25-21. Le scénario se répète dans le quatrième set malgré un score final serré (25-23), le Plessis-Robinson n'aura rien lâché, comptant même jusqu'à 6 points d'avance au second temps-mort technique.
 
Il fallait donc départager les deux équipes au Tie-Break et malgré une meilleure entame de nos YétiPrinces, qui tournent à 8-6 en leur faveur, le central Michael MARSHMAN en décida autrement et remit le PRVB devant. Le Plessis restera devant jusqu'au bout et empoche le cinquième set 15-12.

L'ASON s'incline donc 3 sets à 2 après avoir pourtant mené 2-0 face à une valeureuse équipe du Plessis-Robinson.
 
Place désormais au match à Cambrai qui a également été défait lors de la première journée sur le même score (3-2) à Saint-Nazaire.
 
La réaction du coach

"On a eu une baisse de régime. On a cru que ce serait trop facile, alors que Plessis-Robinson a eu une réaction d'orgueil/ Et voilà ce qui est arrivé. Ils en ont voulu plus que nous. On a commencé à prendre moins de risques, à moins bien servir, on a été inexistants dans les duels, alors qu'eux ont tenté leur chance. Je n'ai pas encore d'explications, il va falloir travailler davantage. Mais quand on perd un match, il n'y a rien de positif, tout est à refaire."
Nenad SORMAZ, l'autre Nenad
 
 
Nenad SORMAZ rejoint l'ASON au poste de réceptionneur/attaquant. Le Bosnien de 25 ans va devoir se faire un nom, lui qui porte le même prénom que notre coach, Nenad DJORDJEVIC! Mais avec son mètre 99 et le talent qui l'accompagne, il ne devrait pas mettre longtemps à entrer dans le coeur des orangeois. Il a accepté de répondre à quelques questions pour mieux le connaître:

 
Peux-tu te présenter en quelques mots?
Je suis Nenad SORMAZ, né le 19.03.1992. Je mesure 1 mètre 99. J'habite en Bosnie avec mes parents dans la ville de Brcko, ville de volley-ball et de beach-volley bien-sûr.

Le beach-volley justement. On a pu apprécier une bien belle photo de toi sur les réseaux sociaux en train de pratiquer le beach-volley. Quelle place ce sport occupe dans ta vie?
Sur le côté gauche de la rivière Sava, à Brcko, il y a des courts de beach-volley où nous pratiquons tous les jours. Nous jouons plusieurs tournois chaque année.

Nous? Avec qui?
Ensemble avec mon frère qui est aussi joueur professionnel de volley-ball. Nous sommes actuellement champions de beach-volley en titre.

L'occasion de représenter la Bosnie sur la scène internationale?
Oui, je suis également joueur de la sélection nationale dans chaque discipline (volley-ball et beach-volley). Malheureusement, notre fédération a décidé de ne participer à aucune compétition ces 3 dernières années à cause, comme ils disent, d'un manque d'argent.


"C'est très structuré et très professionnel. C'est ce que je recherchais"
 
 
Quel est ton dernier souvenir international?
La dernière fois que j'ai joué pour l'équipe nationale A, c'était il y a 3 ans quand nous avons joué la qualification pour les Jeux Européens contre la Grèce et nous ne nous sommes pas qualifiés. En beach-volley, nous avons joué pour une qualification aux Jeux Olympiques il y a 2-3 ans en Lettonie et à Malte. Nous avons perdu contre des équipes professionnelles.
 
Hormis ton expérience avec les équipes nationales de Bosnie, tu as déjà joué dans sept pays différents. Tu vas donc découvrir un huitième pays en France. Connais-tu le volley-ball français?
Je ne connais pas personnellement mais je n'ai entendu que de bonnes choses sur le pays et le volley-ball en France.
 
Pourquoi avoir choisi l'ASON? Connais-tu l'histoire de la ville?
J'ai décidé de venir en France parce que j'ai toujours voulu venir en France. C'est très structuré et très professionnel. C'est ce que je recherchais principalement. Après, sur la ville d'Orange, je ne connais absolument pas son histoire mais je suis impatient de la découvrir.
Jared KRAUSE à la passe
 
 
Comme nous vous l'annoncions sur nos réseaux sociaux il y a quelques jours, Jared KRAUSE, canadien de 2 mètres 02, sera le nouveau passeur de l'équipe pour la saison 2017-2018. Ce gaucher de 31 ans rejoint donc la cité des princes avec ambitions et un petit mot pour les supporters :
 
"Bonjour aux supporters et membres du club d'Orange! Je suis vraiment excité d'avoir signé avec Orange et je ne peux plus attendre. J'ai hâte d'arriver et de commencer à travailler avec l'équipe. Je suis impatient de tous vous rencontrer et nous réaliserons, ensemble, une saison mémorable!"
 
Découvrez-en un peu plus sur notre nouveau passeur qui également accepté de répondre à quelques questions:
 
Peux-tu te présenter en quelques mots?
Je suis né et j'ai grandi au Canada, près de Vancouver où je suis allé à l'université et ai joué au Volley-ball. Ces dernières années, j'ai joué dans de nombreux championnats en Europe, plus récemment en Finlande, en Israël, en Grèce et en Belgique. Ce sera ma première saison en France.
 
En tant que Canadien, parles-tu français?
J'ai étudié le français pendant plusieurs année à l'école. J'arrive quelque peu à le lire et le comprendre, mais j'espère améliorer mes capacités de conversation pendant mon passage à Orange!
 
"Le projet de réussir cette saison et monter en Ligue A Masculine"

Est-ce que tu connais la ville d'Orange et son histoire?
Je ne suis jamais allé à Orange avant mais j'ai entendu que c'était une ville historiquement riche. Je suis impatient d'en connaître plus.
 
Pourquoi avoir choisi de signer à l'ASON?
J'ai choisi de rejoindre le club parce que le projet de réussir cette saison et monter en Ligue A Masculine est très motivant. En signant dans un nouveau club, il est important pour moi d'avoir de grandes ambitions et j'espère que par l'expérience que je peux apporter à l'équipe nous accomplirons de belles choses.
 
Quels sont tes objectifs personnels pour cette saison?
Mon objectif est d'aider l'équipe à remporter le championnat et permettre au club d'être promu en Ligue A Masculine.
 
Un mot pour finir?
Je suis très reconnaissant de pouvoir être associé à ce projet et espère que nous réussirons de belles choses.
Guillaume PONSONNAILLE, le kiné!
 
 
Parce qu'un club professionnel ce n'est pas seulement des joueurs et un entraîneur, l'ASON met aujourd'hui à l'honneur l'un des hommes de l'ombre! Guillaume PONSONNAILLE, jeune masseur kinésithérapeute à Orange, accompagne également l'équipe dans cette fonction. il a rejoint le club en fin d'année dernière et il vous explique son rôle:
 
Peux-tu te présenter en quelques mots?
Je m’appelle Guillaume PONSONNAILLE, je suis masseur kinésithérapeute dans un cabinet en ville à Orange ainsi qu’au sein de l’ASON.
 
Depuis combien de temps es-tu à Orange? Qu'est-ce qui te plaît dans cette ville?
J’habite à Orange depuis toujours, j’y suis né. C’est une ville agréable, à taille humaine, le gens sont sympathiques, ils ont toujours le sourire, et en plus pour couronner le tout, le soleil est omniprésent.
 
Depuis combien de temps exerces-tu ton métier?
Je suis diplômé de l’école de Saint-Etienne depuis maintenant deux ans. J’ai commencé mon exercice en juillet 2015 dans un cabinet libéral en ville.
 
"[L'ASON] est le club phare de la ville d'Orange"
 
Combien de temps à l'ASON? 
En ce qui concerne l’ASON, j’ai assisté à mon premier match sur le banc lors du Boxing Day face à Lyon le 28 décembre 2016.
 
Exerces-tu dans d'autres disciplines sportives?
L’ASON est le seul club dans lequel j’exerce, mais dans mon activité libérale je côtoie beaucoup de sportifs de divers horizons (football, rugby, judo, athlétisme etc).
 
Pourquoi avoir choisi ce métier?
J’ai choisi ce métier car j’ai toujours aimé le coté médical et étant sportif, j’ai voulu allier les deux. Aujourd’hui, je suis en cours de spécialisation en passant un diplôme de kiné du sport qui m’offre de nouvelles armes thérapeutiques pour prendre soin au mieux de nos joueurs.
 
Pourquoi avoir choisi de le faire également avec l'ASON?
J’ai choisi de rejoindre l’ASON car c’est le club phare de la ville d’Orange et qui était jusqu’à cette saison le seul club professionnel du Vaucluse. C’est vraiment une belle opportunité pour moi de découvrir ce milieu surtout auprès de personnes aussi sympathiques.
 
"Pratiquer des massages [et] des soins préventifs de contention"
 
Quel est ton rôle à l'ASON?
Au sein de l’ASON, j’exerce au côté du Dr PRADIER, qui est le médecin du club ainsi que Yannick GILLES qui est kiné mais aussi ostéopathe. J’interviens lors des rencontres à domicile et à l’extérieur lorsque mon emploi du temps le permet, comme à Nancy la saison dernière, pour pratiquer des massages que ce soit avant ou après les matchs. J’effectue aussi des soins préventifs de contention avant les rencontres. Ensuite, lorsqu'il y a des blessures, les joueurs viennent me voir à mon cabinet pour des soins un peu plus poussés de façon à être les plus performants lors des rencontres. Durant les matchs, je suis sur le banc aux côtés de l’entraineur et je veille à ce que l’hydratation et les apports énergétiques des joueurs soient optimaux. 

Quelles sont les qualités indispensables pour pouvoir exercer à l'ASON?
Les qualités nécessaires pour travailler au sein de l’ASON sont la disponibilité pour pouvoir recevoir les joueurs régulièrement au cabinet en plus de mes patients habituels en-dehors de l’ASON. Il faut également avoir un bon esprit relationnel de façon à bien communiquer avec les personnes qui gravitent autour des joueurs (dirigeants, entraineur, médecin etc).
 
Un petit mot de la fin?
Allez l’ASON! J’espère que cette saison 2017-2018 sera aussi belle que la précédente et que l’équipe arrivera à jouer les premiers rôles!
Tomi RUMPUNEN, le remplaçant!
 
 
L'ASON continue sur sa lancée et est fière d'annoncer la signature d'un troisième joueur pour la saison 2017-2018. Agé de 30 ans, ce finlandais va avoir la lourde tâche de succéder à Ivan TODOROVIC à son poste. Fort de son mètre 94 et de son expérience, Tomi RUMPUNEN va être une pierre importante de l'équipe! Avant de le retrouver sur les terrains, Tomi a accepté de répondre à quelques questions:
 
Peux-tu te présenter en quelques mots?
Je viens juste de fêter mon trentième anniversaire et j'habite à Turku, tout près de ma ville natale Raisio. J'ai une fille qui va avoir 1 an prochainement et je me marie le mois prochain!
Jai fait des diplômes en économie et j'aime visiter et découvrir de nouveaux lieux et de nouvelles cultures.

Où jouais-tu avant?
Le club où j'ai grandi est celui de ma ville, Raision Loimu. En Finlande, j'ai aussi joué à Salon Piivolley, Hurrikaani Loimaa et Kokkolan Tiikerit. L'année dernière, je jouais à Swd Powervolleys Düren, en Bundesliga (1ère division allemande). Auparavant, j'ai joué une saison pour le club roumain de Tricolorul LMV Ploiesti.

Tu évoluais donc au plus haut niveau allemand la saison passée, pourquoi avoir choisi de rejoindre l'ASON?
Le club est ambitieux et je voulais prendre part au projet. Je voulais découvrir autre chose dans ma carrière.

Est-ce que tu connais un peu la ville et son histoire?
J'ai lu que la ville était magnifique avec une longue histoire. J'ai hâte de pouvoir en savoir davantage!

Qu'en est-il de la langue?
Je ne parle pas encore français mais j'aimerais bien apprendre.

Est-ce que tu connais le championnat français?
Beaucoup de mes amis ont évolué dans le championat français et j'ai entendu dire que c'était un championnat très relevé. J'ai aussi joué il y a quelques années contre Nantes en Coupe CEV avec Tiikerit. L'automne dernier, j'ai participé à un tournoi de pré-saison à Verdun. Il y avait Chaumont et Nancy.

Parmi tes souhaits pour signer à Orange, tu as demandé à pouvoir recevoir deux ballons Molten. Pourquoi?
Je n'ai pas joué avec les ballons Molten depuis un long moment donc je voulais pouvoir utiliser ces ballons durant l'été pour m'y habituer de sorte à me sentir bien avec quand on commencera la préparation à Orange.

Quels sont tes objectifs personnels pour la saison prochaine?
Gagner! Je veux progresser en tant que joueur et gagner.

L'effectif est assez jeune, mais ambitieux. Etant donnée ton expérience, penses-tu que tu auras un rôle de leader à jouer?
Bien sûr! Je veux encourager les jeunes joueurs et les aider à donner le meilleur tant que je peux. Je ferai mon maximum pour que l'équipe se porte bien.

Un mot pour finir?
J'ai vraiment hâte d'arriver à Orange et de me remettre au travail.
Ryan UTIA, l'autre recrue de la journée!
 
 
Alors qu'Hugo LECAT a rejoint le club au poste de libéro, c'est désormais un réceptionneur/attaquant qui signe pour la saison 2017-2018. Une nouvelle recrue de taille pour l'ASON qui rajeunit son effectif en ce début de mercato. Ryan UTIA, pièce importante de l'équipe lyonnaise lors du dernier exercice, rejoint donc le club et se livre:
 
Peux-tu te présenter en quelques mots?
Je m'appelle UTIA Ryan, j'ai 22 ans et je viens de Polynésie Française, Tahaa plus précisément. J'ai quitté la Polynésie en 2014 pour venir en France dans le centre de formation de Lyon. J'y étais donc depuis 3 ans dans le but d'acquérir de l'expérience. J'évolue au poste de réceptionneur-attaquant et fais partie de l'équipe nationale de Tahiti!
Sur le plan personnel, je suis actuellement en formation BP Jeps CQP ALS.
 
Où évoluais-tu la saison passée?
J'étais au club de l'ASUL Lyon Volley avec l'équipe professionnelle.
 
Un petit mot sur cette saison?
On a fini huitième au classement. J'ai été titulaire à tous les matchs sauf vers la fin de saison à cause d'une blessure. On avait un effectif assez jeune avec une bonne ambiance collective.
 
Pourquoi avoir choisi le club de l'ASON pour la saison prochaine?
J'ai choisi ce club car c'est un club qui pourra m'apporter beaucoup au niveau expérience sportive et surtout ce sera un nouveau challenge pour moi, dans le sens de montrer mes quialités de joueur.
 
Connais-tu la ville? Son histoire?
Je ne connais pas du tout la ville. Je suis venu une fois dans cette ville et j'ai entendu que c'était une ville sympa. Mais je suis impatient de découvrir cette ville et toutes ses histoires!
 
Sur le plan sportif, quels sont tes objectifs personnels pour cette nouvelle saison?
Sur le plan sportif, j'ai hâte de découvrir et d'aider ce club. Mon objectif est de montrer toutes mes qualités sur le terrain et d'aider mes coéquipiers et le club à gagner le plus de matchs possible. Enfin, j'aimerais encore acquérir de nouvelles expériences.
 
Un petit mot de la fin?
J'ai très hâte de porter le maillot de l'ASON et de connaître mes nouveaux coéquipiers, le staff et les supporters!
L'ASON sur les réseaux sociaux
 
 
Retrouvez les dernières informations sur notre compte Facebook et notre compte Twitter!
Dusan LOPAR, le Serbe
 
 
Il y aura finalement un serbe dans l'effectif de l'ASON pour la saison 2017-2018! Dusan LOPAR rejoint la cité des Princes au poste de Central! L'international serbe de 2 mètres 04 va découvrir pour la première fois un championnat étranger en Ligue B. A 26 ans, il a été élu meilleur bloqueur du championnat serbe et a remporté la coupe nationale serbe la saison dernière avec OK Novi Pazar. Il revient pour vous sur son parcours et ses ambitions:

Peux-tu te présenter en quelques mots?
Bonjour, je m'appelle Dusan LOPAR et suis né le 08.02.1991 en Serbie. Je mesure 2 mètres 04. Je jouais à OK Novi Pazar l'année dernière et avant ça, j'ai joué quelques temps à OK Partizan Belgrade.

Parle-nous de la saison passée. Elle a été plutôt bonne...
Oui c'est vrai. Bonne sur le plan collectif puisque nous remportons la coupe de Serbie mais également sur le plan personnel. J'ai d'ailleurs été élu meilleur bloqueur du championnat, ce qui est une vraie reconnaissance pour un central. 
  
Tu vas désormais découvrir un nouveau championnat, pour la première fois à l'étranger. Quel est ton sentiment?
Oui ce sera ma première expérience à l'étranger. Je ne peux plus attendre, j'ai vraiment hâte que ça commence.
 
 
"Atteindre nos objectifs ensemble"
 
 
Connais-tu un peu le championnat de France?
Je ne connais pas beaucoup, seulement quelques histoires dessus. J'ai entendu que les championnats étaient très relevés. Sinon, j'ai pu voir quelques matchs à la télévision.
 
Et la ville d'Orange et son histoire?
Je me suis partiellement informé sur la ville d'Orange. J'aime beaucoup les images que j'ai vues, ça semble vraiment être une belle ville.
 
Pourquoi avoir choisi l'ASON?
Selon moi, je peux faire beaucoup de progrès et m'améliorer à Orange. J'aimerais aider le club à accéder à la Ligue A Masculine.

Le fait que Nenad DJORDJEVIC, l'entraîneur, et Vladimir JOVIC, récemment nommé entraîneur adjoint, soient serbes? Cela t'a-t-il aidé?
Le fait que le coach et le coach adjoint viennent de Serbie m'a un peu aidé. Nenad DJORDJEVIC est un bon coach, j'ai confiance en ce staff.

Comme tu nous l'as présenté, tu sors d'une saison pleine (ndlr: une coupe nationale et un titre de meilleur bloqueur). Tout d'abord, félicitations. Quels sont tes objectifs désormais?
Merci pour les félicitations. Mon objectif est de montrer le meilleur de moi-même autant que possible pour accomplir une bonne saison avec ma nouvelle équipe et atteindre nos objectifs ensemble. J'aimerais aussi, sur un plan moins sportif, me familiariser avec la culture française et la nation en elle-même.

Un mot pour finir?
Je ne peux plus attendre! Vivement que l'on démarre la saison!
Fredric GUSTAVSSON, le viking
 
 
Ce sera donc un suédois à la pointe de l'attaque orangeoise la saison prochaine! Et quel suédois! 1m97, 26 ans et pointu de l'équipe nationale de Suède, l'ASON frappe un grand coup avec l'arrivée de Fredric GUSTAVSSON. Et comme toute recrue qui rejoint la Cité des Princes, et malgré un programme avec la Suède chargé, il se livre en toute simplicité :


Peux-tu te présenter en quelques mots?
Je m'appelle Fredric GUSTAVSSON et suis Suédois. J'ai 26 ans et je vais disputer ma troisième année à l'étranger. Avant Orange, j'ai joué en Grèce à Orestiada et en Finlande à Lakkapää. Avant, je jouais en Suède. Je joue avec la sélection nationale suédoise depuis plusieurs années. Niveau palmarès, j'ai notamment remporté la Ligue suédoise deux fois et quelques coupes de Suède et autres tournois.

Tu viens juste de disputer un TQCM (Tournoi de Qualification aux Championnats du Moonde) avec la Suède. Comment cela s'est-il passé??
Oui, nous avons joué les qualifications à Karlovy Vary, en République Tchèque. Nous avons joué de belles parties avec une bonne qualité de jeu. C'est une bonne expérience pour notre équipe nationale.

Vous avez terminé quatrième donc. Place à la Ligue Européenne en juin (ndlr du 16 au 18 juin, final four les 1 et 2 juillet). Quels sont les objectifs de l'équipe?
Les objectifs de l'équipes sont d'atteindre au minimum les play-offs. Remporter la phase de groupe serait déjà un bon départ!


"Atteindre au minimum les play-offs"


Tu viens juste de disputer un TQCM (Tournoi de Qualification aux Championnats du Moonde) avec la Suède. Comment cela s'est-il passé??
Oui, nous avons joué les qualifications à Karlovy Vary, en République Tchèque. Nous avons joué de belles parties avec une bonne qualité de jeu. C'est une bonne expérience pour notre équipe nationale.
 
Vous avez terminé quatrième donc. Place à la Ligue Européenne en juin (ndlr du 16 au 18 juin, final four les 1 et 2 juillet). Quels sont les objectifs de l'équipe?
Les objectifs de l'équipes sont d'atteindre au minimum les play-offs. Remporter la phase de groupe serait déjà un bon départ!


"L'équipe a de grandes ambitions"


Est-ce que tu connais la ville d'Orange et son histoire?
Je ne connais pas grand chose de la ville d'Orange mais je suis impatient d'apprendre à la connaître. J'ai vu qu'il y avait de vieux monuments, notamment un théâtre antique quand j'ai recherché la ville sur google.
 
Pourquoi avoir choisi de signer à l'ASON?
J'ai entendu que la France avait des championnats très compétitifs avec de très bonnes équipes. J'ai aussi entendu que l'équipe a de grandes ambitions pour la saison prochaine et l'équipe semble très intéressante.
 
Tu vas donc jouer dans un nouveau championnat après la Suède, la Grèce et la Finlande. Tu nous as parlé d'un championnat compétitif. En sais-tu un peu plus sur le volley-ball français?
Oui j'ai régardé quelques matchs du championnat français. En tout cas, ça va être intéressant de jouer avec des ballons différents des Mikasa.


"Etre compétitif pour accéder à la Ligue A Masculine"
 

Tu as joué en Finlande et justement, l'ASON a recruté un finlandais (ndlr Tomi RUMPUNEN). Est-ce que cela a pu t'aider dans ton choix de signer à Orange?
Oui j'ai joué avec beaucoup de joueurs finlandais et on m'a dit que Tomi était un bon joueur. Forcément, ça aide d'avoir des informations sur les joueurs de ton équipe future quand tu signes.

Comment penses-tu pouvoir apporter ton expérience des différents pays où tu as joué et de l'équipe nationale?
J'espère que mon expérience va aider l'équipe dans les situations les plus difficiles et que ça nous permettra de remporter des matchs. Mais, en général, j'espère apporter mon énergie et mener l'équipe au plus haut.

Quels sont tes objectifs personnels pour cette saison?
Mes objectifs personnels pour la prochaine saison sont de progresser en tant que joueur de volley-ball et d'être compétitif pour accéder à la Ligue A Masculine.
 
Un mot pour finir?
Je suis impatient de venir et jouer pour l'ASON et j'ai hâte de débuter la saison.
Mark MCGIVERN, l'expérimenté!
 
 
Mark MCGIVERN, écossais de 34 ans, arrive à Orange! Ce central, qui a participé aux Jeux Olympiques de Londres en 2012, sort de cinq saisons avec le club de l'ASUL (Lyon) et vient apporter toute son expérience du très haut niveau. Pas forcément le plus grand des centraux (tout juste moins de 2 mètres), son service atypique, sa gestion de la pression et son travail acharné sont autant d'atouts pour l'ASON. Retour sur ses impressions:
 
Tout d'abord, peux-tu te présenter en quelques mots?
Bonjour à tous. J'ai 34 ans et je suis marrié avec deux enfants (une fille et un garçon). J'apprécie de passer du temps avec ma famille, manger et écouter de la musique.
 
Et au niveau professionnel?
J'ai commencé à jouer au volley-ball sur le tard comparé aux autres joueurs. Je n'ai pas touché de ballon de volley-ball avant mes 16-17 ans.
Depuis, je joue au niveau professionnel depuis 10 ans. J'ai à mon actif plus de 150 sélections nationales, que ce soit pour l'Ecosse ou la Grande-Bretagne (ndlr: c'est avec cette dernière qu'il a participé aux Jeux Olympiques de Londres en 2012).
Pendant mes dix ans de carrière, je n'ai évolué que dans trois pays. J'ai passé deux saisons aux Pays-Bas, une en Belgique et sept saisons ici, en France. J'ai joué deux saisons avec Avignon et cinq avec Lyon. Je me fais vieux 😝.

"Il y a une large présence de jeunes joueurs [...] j'aimerais commencer à entraîner"

Tu as joué sept saisons en France, pourtant nous réalisons cet entretien en anglais. Où en es-tu avec la langue française?
L'apprentissage des langues étrangères n'a jamais été mon point fort, même à l'école. C'est même un peu gênant de le dire mais ma fille de 7 ans parle bien mieux français que moi. Je lui demande toujours de l'aide pour traduire. J'arrive un peu mieux à comprendre qu'à le parler mais je garde espoir et j'essaye toujours d'apprendre.
 
Pourquoi avoir choisi de rejoindre l'ASON?
J'aime regarder beaucoup de matchs de volley-ball et garde un oeil sur toutes les équipes professionnelles. J'aime la façon dont Orange a évolué ces trois dernières saisons et je voulais faire partie de cette progression.
Chaque fois que j'entre dans le gymnase à Orange, il y a toujours des entraînements avec de jeunes joueurs. Même lors des matchs le soir il y a une large présence de jeunes joueurs. Cela m'intéresse parce qu'après ma carrière de joueur j'aimerais commencer à entraîner. Cela me fait dire qu'Orange est investie dans le futur du club et aussi dans la communauté, ce que j'admire particulièrement.
 
Est-ce que tu connais un peu la ville et son histoire?
Je ne connais pas grand chose de la ville mais je suis impatient d'en savoir plus. Ma seule expérience à Orange est le gymnase.
 
A Lyon, tu as évolué avec Ryan UTIA, qui a signé un peu plus tôt à l'ASON. Est-ce qu'il t'a aidé dans ta prise de décision? Que penses-tu de ce joueur?
Oui j'ai joué avec Ryan les deux dernières saisons. Il m'a aidé dans le sens où il m'a mis en contact avec les dirigeants et m'a communiqué la ligne téléphonique directe 😀.
Ryan est un bon gars. Il est jeune et a beaucoup à apprendre mais il travaille et écoute attentivement. Si Ryan continue de travailler dur à l'entraînement et à la salle de musculation et qu'il écoute autour de lui les joueurs et entraîneurs expérimentés, je suis sûr qu'il deviendra un très bon joueur.
 
Comme on l'a dit plutôt, tu joues depuis un bon moment en France. Tu as connu la Ligue A Masculine et la Ligue B Masculine donc tu connais bien les championnats français. Selon toi, qu'est-ce qui est le plus important pour terminer au sommet?
Il faut des joueurs qui savent s'adapter au jeu et qui comprennent ce que l'on attend d'eux. Le championnat est plein de bonnes équipes. Chaque match est difficile et plus les matchs sont compliqués, plus la pression monte. Il faut des joueurs qui sachent gérer cette pression.
C'est important d'avoir une équipe prête à travailler dur. Sans travail acharné, il est difficile de gagner.
La cohésion d'équipe est aussi une donnée importante.
 
"Faire partie de la famille"

Tu es expérimenté. Vas-tu avoir un rôle de leader dans cette équipe?
J'essaye toujours d'être un leader. Par exemple, je travaille toujours au maximum que je puisse et essaye de pousser les autres à en faire autant.
 
Quels sont tes objectifs personnels pour la saison prochaine?
Mes objectifs sont d'aider cette équipe à être la meilleure possible.
 
Un mot pour finir?
J'aimerais dire merci au club pour cette opportunité de faire partie de la famille Orange. Je suis impatient de rencontrer tout le monde dans le club et les supporters.
J'espère que nous aurons beaucoup de succès et apprécierons les moments ensemble.
L'ASON officiellement en LBM!
 
 
Alors que l'exercice 2016-2017 vient de se terminer, les clubs attendaient de savoir s'ils devraient passer devant la DNACG pour valider définitivement leur participation en Ligue B Masculine pour la saison 2017-2018. Et force est de constater que les finances du club ont été très bien gérées puisque le club n'a pas été convoqué devant la DNACG et pourra donc repartir en Ligue B Masculine la saison prochaine.
 
Le club se félicite de pouvoir continuer à évoluer à ce niveau et remercie l'ensemble des partenaires qui participent activement à cette réussite!
 
Ensemble, écrivons l'histoire de notre club!
Hugo Lecat, Première recrue!
 

C'est officiel, l'ASON tient sa première recrue pour la saison 2017-2018, et non des moindres puisqu'il s'agit d'Hugo Lecat, qui vient de remporter la Ligue B Masculine avec Tourcoing! Tout le club souhaite la bienvenue à Hugo, qui évolue au poste de libéro, et qui nous fait le plaisir de nous répondre à quelques questions:

Bonjour Hugo, peux-tu commencer par te présenter en quelques mots?
Je m'appelle Hugo, j'ai 21 ans. je suis français originaire de Poitiers où j'ai commencé le volley-ball. J'ai quitté la Vienne pour signer au centre de formation de Tourcoing en 2014. J'évolue au poste de libéro depuis 4 ans et je compte une dizaine de sélections en équipe de France avec les juniors. Je suis également étudiant en Licence Management, licence que j'espère valider fin juin.

Tu as donc rejoint le centre de formation de Tourcoing en 2014. Et depuis?
Oui et depuis je suis resté à Tourcoing au centre de formation et j'ai intégré l'effectif pro en tant que deuxième libéro. La saison dernière s'est terminée de la meilleure des façons puisque nous avons remporté la Ligue B Masculine.

Tu remportes la Ligue B Masculine avec Tourcoing. Aujourd'hui tu signes à l'ASON. Pourquoi ce choix?
C'est une super opportunité pour moi de signer à l'ASON. J'ai beaucoup travaillé mes années au centre de formation et je me sens désormais prêt à assumer le rôle de titulaire dans un effectif professionnel. L'ASON est un club très ambitieux et compétitif donc quand j'ai su que ce club était prêt à me faire confiance j'ai immédiatement sauté sur l'occasion.

Tu vas donc découvrir une nouvelle ville. Connais-tu un peu Orange et son histoire?
Je connais très peu la ville, je n'y suis venu qu'une seule fois mais on m'a dit qu'il y avait un peu plus de soleil qu'à Tourcoing! J'espère vite y prendre mes marques et apprendre à connaître les orangeois, l'histoire de la ville et ses bonnes adresses.

Sur le plan sportif, quels sont tes objectifs personnels pour cette nouvelle saison?
La saison à venir promet d'être super excitante pour moi car c'est la première fois que je me trouve titulaire dans un tel club! Mon objectif est d'aider l'équipe à remporter le plus de matchs possible et de continuer à emmagasiner de l'expérience.

Un petit mot de la fin?
Je suis très impatient de rencontrer mes nouveaux coéquipers, les supporters et de commencer cette nouvelle saison.
Et allez l'ASON!!!
La section amateur recrute!
 
Vous souhaitez jouer au volley-ball, en compétition ou pour le plaisir? Pas de problème, l'ASON vous accueille selon vos envies. Des jeunes à la N3 en passant par les loisirs, vous trouverez forcément une équipe pour vous satisfaire! Alors venez faire un essai et jouer pour pour l'ASON.
Plus d'informations ici.
Maintien de la N3 de l'ASON.
 
 
Après une saison difficile, la N3 masculine se maintient finalement grâce à sa victoire 3 sets à 2 sur le terrain d'Agde! L'aventure continuera donc en N3 pour la saison 2017-2018.
Semaine QHN au sommet!
 
 
Lors de cette semaine Quartier de Haut Niveau qui se déroulait du 18 au 22 avril, l'ASON a proposé aux jeunes de réaliser l'ascension du Mont Ventoux en complément des activités sportives durant toute la semaine au complexe Maurice Purpan (une cinquantaine de jeunes chaque jour). Défi relevé haut la main!